fbpx

La contraction de texte est une épreuve importante qu’ils est utile de travailler car elle va vous permettre de grapiller des points sur les autres candidats qui négligent cette matière.

Dans un premier temps, il est important de bien lire le texte proposé et qu’il faut contracter. C’est l’objet d’un précédent article : ici

Voyons aujourd’hui comment passer de la lecture à la rédaction.

Dans cet article vous apprendrez :

  • Comment synthétiser vos principales idées clairement tout en gardant une vision globale
  • Le travail sur les paragraphes : il ne se fait pas au feeling
  • Le travail pré-redactionnel

Première étape : synthétiser ses idées au brouillon pendant la contraction de texte

Une fois que vous avez bien lu l’ensemble des textes, il faut passer à la synthèse de vos principales idées pour la contraction de texte.

Il existe une méthode simple pour réussir à passer de la lecture à la rédaction. Cette étape se fait au brouillon.

Dans un premier temps, vous devez résumer chaque paragraphe par une phrase.

En effet, la contraction de texte va normalement être composée d’une vingtaine de paragraphe. Il faut essayer de bien comprendre chaque paragraphe en le reformulant par une ou deux phrases.

L’idée ici n’est pas forcément de commencer à rédiger des phrases qui vous serviront dans votre rédaction mais il s’agit de simplifier chaque paragraphe pour que la compréhension globale soit plus facile.

Vous allez alors obtenir un brouillon avec une vingtaine de phrases numérotées en fonction du numéro du paragraphe.

Deuxième étape : la segmentation des paragraphes dans la contraction de texte

Ensuite, la deuxième étape consiste à la segmentation en paragraphes.

Pour rappel, votre rédaction finale doit, selon les consignes du jury, faire entre 4 et 6 paragraphes.

L’idée va donc être de séparer en différentes parties les paragraphes de départ.

Par exemple si le texte contient 20 paragraphes, un exemple peut être :

  • Partie 1 : Paragraphes 1 à 4
  • Partie 2 : Paragraphes 5 à 9
  • Partie 3 : Paragraphes 10 à 13
  • Partie 4 : Paragraphes 13 à 18
  • Partie 5 : Paragraphes 19 et 20.

Dans cet exemple, il y a 5 parties mais vous pourriez choisir de faire 4 parties, 5 parties ou 6 parties (ce seront les paragraphes de votre rédaction finale).

Ce choix dépend de deux choses :

Le sujet de chaque paragraphe. Si un sujet est abordé pendant plusieurs paragraphes et qu’il ne l’est plus à partir d’un moment, en faire une partie peut être intéressant.

La taille de chaque partie. Il faudrait que vos parties soient équilibrées. Pas en nombre de paragraphes évidemment puisque certains paragraphes sont plus longs que d’autres et certains sont aussi plus utiles que d’autres.

In fine, les paragraphes de votre rendu final devraient être de taille approximativement équivalente.

Etape 3 : Le travai pré-redactionnel

Ensuite, il est temps de faire le point, vous avez vos paragraphes composés en une liste.

Cette liste est une liste numérotée et pour chaque numéro (numéro du paragraphe), vous avez une ou deux phrases qui résument votre paragraphe.

Il est temps d’envisager la rédaction.

Il faut donc maintenant établir un « objectif de mots » pour chaque paragraphe.

La formule est la suivante : Nombre de mots total / nombre de paragraphe = 400 / Nombre de paragraphe.

Dans notre exemple, il s’agit de 400/5 = 80.

On vise donc 80 mots par paragraphe.

Dans ce cas, chaque paragraphe devrait au minimum faire 60 mots et au maximum 100 mots, le tout devant s’équilibrer autour de 380 mots minimums et 420 mots maximums.

Pour ce faire, reprenez les résumés de chaque paragraphe, essayez d’évaluer ce qu’il faut mettre en avant.

Mettez en avant ce qui est le plus important le plus clairement possible. Il faut procéder au brouillon.

Vous passez alors dans la partie rédaction qui est l’objet d’un autre article que vous pouvez retrouver ici

Voilà, grâce à cet article sur le passage de la lecture à la rédaction de votre contraction de texte, vous avez toute la méthode pour procéder à un travail au brouillon efficace pour réussir au mieux contraction de texte.

A noter que ce travail au brouillon devrait vous prendre la majorité de votre temps durant l’épreuve.

Il faut la prendre au sérieux et lui consacrer tout le temps nécessaire pour rendre une contraction de qualité.

Cliquez ici pour avoir des conseils sur la rédaction de la contraction de texte.