fbpx

En prépa HEC, il est important de bien gérer son temps le jour-J pour avoir le temps de finir. C’est à cela que servent les DS. Il servent à apprendre à gérer sos temps, à prendre des habitudes qui permettront de réussir à temps tout types d’épreuves le jour des concours.

Comment gérer son temps en épreuve ? 

Il est intéressant de se formater à une épreuve afin de ne pas avoir de déconvenues le jour-J. En effet, il est très important d’être au point sur le temps qu’il vous est donné le jour du concours.

Il peut être déconcertant de s’apercevoir à 30 minutes de la fin de l’épreuve qu’il nous reste encore une partie et une conclusion à rédiger. D’un autre côté, il ne s’agit pas de bâcler son travail pour finir le plus tôt possible.

C’est là toute la difficulté de la gestion de son temps en épreuve : il ne faut pas finir trop tard, ni trop tôt.

Chaque épreuve a des exigences différentes avec un temps spécifique à respecter. Il est donc indispensable d’en prendre connaissance pour que le temps devienne un lointain problème.

Les épreuves de rédaction (dissertation) qui durent 4 heures

Peu importe la matière (HGG, ESH, Culture générale…), si celle-ci demande de rédiger une dissertation, il est nécessaire de suivre un protocole clair et s’y tenir.

Le travail au brouillon

Avant de commencer la rédaction de votre dissertation, vous devez passer du temps au brouillon. Ce travail est nécessaire pour analyser le sujet et en tirer un plan détaillé.

Il faut passer un temps minimum de 30 minutes sur le brouillon. C’est ce temps qui va vous permettre d’approfondir suffisamment les notions et les liens qui existent entre plusieurs notions (que vous auriez pu ne pas voir de prime abord).

Plus vous passerez de temps au brouillon, plus vous aurez une vision claire de vos idées, plus claire sera votre dissertation.

Attention, toutefois, passer trop de temps au brouillon peut avoir des effets pervers.

C’est l’exemple d’Alix qui a passé l’ESH ESSEC en 2019 et qui nous raconte les erreurs qu’elle a faites.

” Je me suis sentie déconcertée à la découverte du sujet : “Les prélèvements obligatoires nuisent-ils à la croissance et à la compétitivité ?”. De plus, s’agissant de la toute première épreuve des concours, j’étais très stressée.

J’ai d’abord cru n’avoir rien à dire sur le sujet, ce qui m’a poussé à commettre l’erreur de passer beaucoup de temps au brouillon dans le but de rechercher un maximum de choses à dire.

Une heure et demi plus tard, je me suis rendue compte que j’avais beaucoup de choses à dire (le sujet était transversal). Finalement, j’avais passé trop de temps au brouillon. En effet, j’avais beaucoup trop d’éléments et il m’était compliqué de les ordonner en un plan clair.”

Alix, étudiante en école de commerce

Le temps maximal à passer au brouillon est d’une heure. Le but du brouillon est de clarifier votre pensée en plusieurs parties qui composeront votre dissertation. Passer trop de temps peut s’avérer contre-productif comme le montre l’exemple d’Alix. Vous pouvez par exemple vous éloigner du sujet en voulant trop en mettre.

Entre 30 min et 1 heure, cela dépend de vous et du sujet. Vous êtes quelqu’un de plutôt à l’aise à l’écrit ? Vous vous en sortez bien sans brouillon ? Passez 30 min (mais pas moins, vous risqueriez de rater une partie du sujet). Vous êtes beaucoup moins à l’aise à l’écrit ? Vous avez besoin d’écrire une première fois quelques idées afin de pouvoir les expliquer clairement par la suite ? Optez pour une heure (mais tentez de ne pas le dépasser).

Le sujet sera aussi un facteur déterminant dans votre temps au brouillon. Un sujet difficile qui demande une problématique élaborée demandera plus de temps au brouillon tandis qu’un sujet très clairement explicité en demandera moins.

Dans tous les cas, testez-vous. Utilisez les DS et les concours blancs pour tester un temps au brouillon optimal.

La rédaction

Une fois cette étape du brouillon achevée, il faut passer à la rédaction. Pour optimiser votre gestion du temps, procédez également à une répartition du temps entre les différentes parties (introduction, parties, transition, conclusion).

Accordez un poids plus important à l’introduction et à la conclusion (plus important par rapport au nombre de mots). En effet, un correcteur sera beaucoup plus attentif au début de votre copie et à la fin. Soignez également les transitions.

Laissez toujours un temps “secours” au cas où la rédaction d’une partie prendrait plus de temps que prévu.

Prévoyez également un temps de relecture.

Il apparaît donc indispensable en épreuve de toujours avoir une montre sur soi car il n’y a pas forcément d’horloge dans toutes les salles d’examen.

Les Maths en prépa HEC qui durent 4 heures

L’épreuve de mathématiques dure 4 heure.

La gestion du temps en mathématiques est légèrement moins importante en Mathématiques que dans les matières rédactionnelles. En effet, ne pas finir sa conclusion sera beaucoup plus dramatique que ne pas avoir fini son exercice puisque les épreuves de concours en mathématiques ont la particularité d’être interminables.

Néanmoins, il est important d’optimiser son temps passé par question pour obtenir un maximum de points.

Voici quelques éléments à prendre en compte lors de la gestion de votre temps dans une épreuve de maths :

  • Dans chaque exercice il existe des questions faciles et des questions difficiles. Passer à un exercice suivant vous permet donc de faire de nouvelles questions faciles.
  • Passer à un autre exercice vous demande de se plonger dans un autre contexte : comprendre toutes les données de l’énoncé etc… ce qui peut vous demander du temps.
  • Les questions difficiles sont mieux notées.
  • Les derniers exercices ne sont pas forcément les plus difficiles.

La gestion de votre temps va dépendre du type d’épreuve :

  • Pour les épreuves type EM LYON et EDHEC, les sujets sont séparés en plusieurs parties. Par exemple, les annales EDHEC sont composées de 4 exercices. Essayer de passer 1 heure par exercice par épreuve est donc judicieux.
  • Pour les épreuves de maths Parisiennes, le nombre d’exercice varie. La notation présente souvent un barème plus faible (50% du sujet pour avoir 20/20), ce qui invite à s’attarder plus longuement sur le début du sujet si on y est à l’aise.

Attention néanmoins à un biais très courant : lorsque l’on a passé trop de temps sur une question, il faut passer. Une erreur est de se dire que vu le temps passé, il est irrationnel de passer à autre chose mais c’est souvent rationnel. Il vaut mieux perdre 15 minutes que 30 minutes, même si c’est frustrant

Sur une question difficile qui semble valoir le coup en terme de points, ne passez que 10 minutes voire 15 minutes si vous pensez avoir une bonne piste.

En fin d’épreuve, consacrez 20 minutes de “chasse à la question facile”. Vous n’avez certainement pas eu le temps de vous pencher sur l’intégralité du sujet donc regardez-là pendant ce temps. Repérez les questions qui vous disent quelque chose (une formule que vous connaissez par exemple dans un exercice classique). Chassez les questions de type “En déduire que” : ces questions reprennent des éléments précédents donc vous n’avez pas besoin de les avoir faits.

Soyez à la recherche du moindre point : c’est peut-être ce point qui va vous permettre d’être admissible le jour du concours.

La contraction de textes en prépa HEC qui dure 3 heures 

La contraction est sans doute l’épreuve où la gestion du temps est la plus importante. En fait, par rapport aux autre épreuves, la contraction évalue votre capacité à bien gérer votre temps pour réussir à être synthétique.

Le risque est là aussi de passer trop de temps au brouillon, et ce, pour les mêmes raisons que pour les épreuves de dissertation.

Gardez-vous un temps considérable pour rédiger, modifiez vos formulations, compter les mots.

L’épreuve ne dure que trois heures et c’est très rapide.

Nous reviendrons plus tard sur la méthode de la contraction qui est parfois assez difficilement comprise par les candidats.

Mais en ce qui concerne la gestion du temps, assurez-vous de bien finir à l’heure car cela peut être catastrophique. Mais encore une fois, utilisez les DS et concours blancs pour vous calibrer sur ces trois heures.

La Synthèse, épreuve ESCP qui dure 4 heures

A l’inverse de la contraction, la synthèse ESCP est une épreuve qui dure beaucoup plus de temps. N’hésitez donc pas à passer du temps au brouillon (si celui-ci est nécessaire). Soignez la clarté et la formulation de vos phrases. Comptez et recomptez vos mots et relisez vous.

Vous avez le temps mais essayez de l’utiliser au mieux.

Pareil que pour la contraction, nous reviendrons ultérieurement sur la méthode de la synthèse. 

Les langues vivantes qui durent 3 heures ou 4 heures.

L’épreuve de langues en prépa HEC est composée de 2 parties, elles-mêmes divisées en 2 sous-épreuves.

La première partie est une partie traduction qui compte pour 40% de la note finale :

  • thème : français vers langues étrangères
  • version : langues étrangères vers français.

La deuxième partie est une partie rédactionnelle qui compte pour 60% de la note finale.

  • Une partie compréhension de texte.
  • Une partie essai (répondre à une question grâce à ses connaissances).

L’erreur la plus fréquemment commise est de passer trop de temps sur la traduction alors que celle-ci ne compte que pour 1/3 de la note. Ce n’est pas parce que c’est la première partie de l’épreuve qu’il faut nécessairement commencer et passer beaucoup de temps dessus.

Voici mon protocole :

  • Commencez par la compréhension de texte. C’est la partie la plus aléatoire. Certaines compréhension de texte vont être très claires et donc faciles à rédiger tandis que d’autres vont être très complexes à restituer.
  • Enchaînez ensuite par la traduction. Ne faites surtout pas de brouillon. Faites de votre mieux, concentrez-vous, réfléchissez, trouvez des alternatives mais ne vous éternisez pas dessus. Si vous ne savez pas un mot, vous ne le saurez pas dans 5 minutes. Trouvez un synonyme et passer à la suite. Les points que cela ne vous apporte ne valent pas le coup.
  • Finissez par la partie essai. C’est la partie la plus modulable. S’il vous reste 20 minutes, vous pouvez pondre un essai qui sauve les meubles en écrivant ce qui vous passe par la tête sans brouillon. Si vous avez été efficace et qu’il vous reste suffisamment de temps, vous pouvez aussi faire un brouillon et soigner le fond et la forme. Il s’agit de la partie de l’épreuve la plus rémunératrice.
  • Gardez, si vous le pouvez, du temps pour la relecture. C’est en Langues que la relecture est la plus rentable en Prépa HEC. Les fautes de langues sont beaucoup plus fréquentes.