fbpx

Que ce soit dans les épreuves écrites ou dans les oraux, la première impression que le jury se fait de vous est primordiale. Dans l’épreuve des oraux, après la présentation des membres du jury, vous devrez vous présenter et il s’agit de la première impression que le jury aura de vous. La présentation en entretien est donc capitale.

Il faut avant tout se questionner sur l’objectif de cette présentation en entretien : elle aura pour but de donner une vision globale de votre parcours au jury, aussi bien scolaire qu’extra-scolaire, et doit donner envie au jury d’en savoir un peu plus sur vos expériences.

Votre présentation doit donc être à la fois structurée, pour éviter de perdre le jury : ayez un bon fil conducteur, et à la fois dynamique : montrez au jury que vous voulez lui faire passer un bon entretien. Ainsi, le dynamisme est essentiel dans la présentation et particulièrement à la fin de celle-ci, lorsque le jury vous demande ses motivations pour intégrer l’école.

La structure de la présentation en entretien

Bien qu’il n’y ait pas de règles officielles pour la structure d’une présentation en entretien, la forme de cette dernière est souvent la suivante :

1. Identité : nom, prénom, âge

2. Parcours scolaire : sachez que le baccalauréat n’intéresse pas souvent le jury, sauf s’il est particulier, donc n’évoquez que très rapidement votre parcours en insistant bien plus sur la géographie de vos différentes écoles.

3. Activités extra-scolaires : il faudra les hiérarchiser de la plus importante à la moins importante pour vous. Il existe souvent 5 catégories d’activités extra-scolaires :

  • Expériences professionnelles
  • Expériences associatives
  • Hobbies/Passions (Musique, Théâtre, Cinéma, Littérature, Collections diverses…)
  • Sports pratiqués
  • Voyages

Il s’agit bien sûr de ne pas en dire trop, ni pas assez :
– Dans le premier cas, le jury n’aura plus de questions à vous poser.

– Dans le second, cela ne donne pas envie au jury de vous en poser. 

Il faut donc contextualiser simplement chaque expérience : quoi, où, quand, combien de temps et éventuellement quelques éléments qui donnent de la valeur à votre expérience. Et surtout, il ne faut jamais analyser ou détailler l’expérience, cela viendra plus tard dans l’entretien lors de questions/réponses avec le jury par exemple.

4. Phrase de conclusion

Un bon moyen de finir la présentation en entretien

La meilleure conclusion possible est de lancer le jury sur un thème présent dans votre “zone de confort”, qui permettra de vous mettre à l’aise pour démarrer l’entretien. Par exemple, si vous souhaitez parler de vos qualités, vous pouvez très bien dire “et j’espère vous montrer durant cet entretien mes qualités qui permettent de m’exprimer dans l’école puis durant ma carrière”. Dans la plupart des cas, le jury se précipitera pour vous questionner sur vos fameuses qualités.

2 erreurs à éviter

Au contraire, il y a deux choses à éviter pour conclure un entretien :

  • ne pas finir par “et voilà”, “j’ai fini”, généralement suivies d’un silence gếné.
  • la phrase bateau qui énerve TOUS les jurys d’entretiens : “je suis ici pour vous montrer toute ma motivation à rejoindre votre école”. Cette phrase doit absolument être bannie de votre présentation pour deux raisons : la première est que montrer sa motivation paraît être le minimum pour entrer dans une grande école. La seconde est le “votre école”, laisse penser que vous répétez cette phrase à tous les entretiens et fait passer votre présentation pour une poésie que vous avez apprise par cœur.

Le projet professionnel : ne pas en dire trop dès la présentation en entretien

Par ailleurs, il est fortement déconseillé de parler en détail du projet professionnel en présentation. D’abord, parce que ce thème sera, quoi qu’il arrive, abordé lors de l’entretien, et d’autre part parce que c’est la zone de confort du jury et que bien souvent, ce dernier commencera l’entretien en vous questionnant sur votre projet professionnel. Plus vous en dites, plus le jury creusera, plus le risque d’erreur sera élevé.

Ainsi, la présentation doit permettre au jury d’avoir des éléments globaux sur votre parcours sur lesquels ils reviendront, s’ils le souhaitent, plus tard dans l’entretien. Notre conseil ? Ne parlez pas trop vite pour faire en sorte de laisser le temps au jury de prendre des notes. Il est indispensable pour vous de réussir cette partie de l’entretien où le jury vous laisse la parole : ne pas maîtriser la seule partie où vous avez la liberté de parler sans être interrompu par le jury sera la preuve d’un manque de travail et/ou d’un manque de confiance.

Enfin, n’écrivez pas votre présentation lors de la préparation : vous risquez de l’apprendre par cœur et de vous robotiser le jour-J. Travaillez par points importants : vous maîtriserez le fil conducteur tout en restant naturel !

présentation en entretien