fbpx

C’est le nerf de la guerre : vous améliorer continuellement tout au long de vos deux années de classe prépa pour arriver prêts le jour des concours et décrocher l’école de vos rêves. Concernant votre objectif, on a tous des ambitions différentes en fonction de notre niveau d’exigence. Ce que je peux vous conseiller c’est de ne pas vous censurer. N’ayez pas peur de viser une école prestigieuse. Vous pouvez y arriver plus facilement que vous ne l’imaginez.

Je vais donc vous donner aujourd’hui les cinq clés pour réussir sa prépa qui seront vos armes pour avoir du succès à vos concours.

1 La méthode d’apprentissage

Ficher ou ne pas ficher ?

Apprendre par cœur ou apprendre en lisant ?

Ecrire sur papier ou sur ordinateur ?


Il n’y a pas de méthode ultime. Il faut juste choisir une méthode et s’y tenir. Il est important de ne pas avoir des milliers de supports différents pour apprendre. Il n’est jamais trop tard pour choisir sa méthode. J’ai moi même élaboré une méthode qui permet d’éviter ce dilemme entre fiches et cours, qui permet un apprentissage actif, rapide, et surtout à long terme. Elle se base sur l’application Anki, mais appliqué à toutes les matières.

2 La confiance en soi

Je le place volontairement en deuxième position pour insister sur cet argument. Il s’agit de la confiance en soi. J’insiste sur ça parce que ce conseil est souvent négligé par les étudiants, car ils considèrent que cet argument est souvent du bullshit. C’est une erreur.

La confiance en soi est indispensable pour réussir sa prépa. Cela se matérialise concrètement dans de nombreuses matières. Par exemple, en maths, un élève confiant va donner beaucoup d’importance à ses intuitions et ne va pas perdre de temps.

L’intérêt de la confiance en soi est aussi indirect. C’est elle qui va vous permettre de vous mettre au travail plus rapidement et plus efficacement car, à l’inverse, les moments de doute sont terribles pour votre motivation. Voyez-vous comme un excellent élève qui n’a pas encore pu exploiter toutes ses capacités. Ne doutez jamais de ce que vous faites.

3 Prenez des pauses

Pourquoi prendre des pauses ? On prend des pauses pour la productivité. Si l’on ne prend pas de pauses, on est de moins en moins productif et si on persiste on n’arrive à cette fameuse période ou l’on est plus capable de rien faire et on s’arrête totalement de travailler. C’est ce qu’il faut absolument éviter.

Vous devez donc prendre des pauses pour maintenir un niveau de productivité élevé. On accepte de travailler moins longtemps mais de mieux travailler. A l’inverse, un risque c’est de prendre une pause et de ne pas réussir à se remettre au travail après. On connait tous cette pause que l’on prend au milieu de l’après-midi, c’est l’occasion de prendre un goûter, de regarder une vidéo, d’aller sur Facebook. Et puis on ne reprend pas.

Voici donc ce que je vous conseille : les pauses assumées. Celle-ci sont programmées à l’avance. Deux règles : respecter ces pauses, même si au moment de prendre ma pause, je me sens encore d’attaque à travailler, je respecte le début de ma pause, cela va créer une frustration, qui va créer une motivation à reprendre le travail plus tard. Deuxième règle : soyez réaliste au moment de planifier vos pauses. Ce qui a bien fonctionné pour moi est la méthode pomodoro. Je l’évoquerai dans un prochain article.

4 Dormez

C’est un conseil que j’ai déjà donné (voir l’article ici) mais il était important de le rappeler dans ce top. Pour avoir de meilleures notes, certaines personnes choisissent de dormir très peu pendant une nuit pour finir leur travail ou réviser une leçon. C’est inefficace car cela crée de la fatigue et vous rend moins efficace le lendemain. Vous avez alors du sommeil à rattraper et donc ce que vous avez gagné un jour vous le perdez un autre jour. De plus, ces heures de travail la nuit sont loin d’être les plus efficaces.

Il faut se sortir de cette logique de bachotage pour avoir des bonnes notes. Optimisez votre rythme de sommeil en vous couchant tous les jours à la même heure.

Enfin, n’hésitez pas à prendre des siestes en pleine journée si vous êtes fatigués. Les siestes de 5 minutes sont parfaites entre deux sessions de travail quand on est fatigué. Les siestes de 20min sont quant à elle idéales après un repas ou entre deux gros blocs de travail.

5 Voyez à long terme

Vous ne devez plus travailler pour vos notes mais travailler pour le concours. A partir de maintenant, une mauvaise note ne doit pas vous atteindre.

Je pense que tout le monde essaie d’avoir cette vision de long terme mais n’y arrive pas totalement. Faites ce test : quand vous avez un Devoir, de maths par exemple, combien de temps travaillez-vous les maths la semaine qui la précède ? Et combien de temps travaillez-vous les maths pendant une semaine où il n’y a pas de devoir de maths ? Si la différence est élevée entre les deux, c’est que vous êtes toujours dans une vision de court terme. Par exemple, si vous avez un DS le samedi sur un chapitre, vous devriez revoir ce chapitre le lendemain, le dimanche, pour le retenir à long terme.

Voilà, vous êtes prêts à travailler efficacement pour réussir votre prépa.